INVESTIR EN PÉRIODE DE CORONA : TOMBER DE CHARYBDE EN SCYLLA OU… APRÈS LA PLUIE LE BEAU TEMPS ?

VOTRE PENSION COMPLÉMENTAIRE D’INDÉPENDANT : QUEL IMPACT ?
mai 20, 2020

Lorsque la pandémie du coronavirus a éclaté, nous avons rapidement été submergés de messages alarmistes. Le monde serait frappé de plein fouet, non seulement sur le plan sanitaire, mais aussi économique, et la reprise ne serait peut-être que très lente.

Entre-temps, nous constatons quelques signes de reprise dans ces deux domaines en Europe. Mais est-ce que cela signifie que vous pouvez espérer un bon rendement en tant qu’investisseur ? Et comment augmenter vos chances d’y parvenir ? Existe-t-il des opportunités si vous êtes un investisseur débutant ?

Après la chute rapide, les premiers signes de reprise

Il ne fallait pas être un expert pour comprendre la gravité de la situation en voyant les cours financiers européens, asiatiques et américains durant la première quinzaine de mars 2020. Même lors de la « crise bancaire » de 2008, la chute n’avait pas été aussi rapide. Le coronavirus a donc créé une situation sans précédent : le confinement imposé dans de nombreux pays a provoqué l’arrêt d’une partie importante de l’activité économique.

Heureusement, ces mesures sanitaires strictes, associées à de solides interventions monétaires et fiscales des gouvernements et des banques centrales, ont ralenti la propagation du COVID-19. À tel point que de nombreux pays européens abandonnent progressivement leurs mesures (de quarantaine) et relancent lentement leur économie. Et les marchés réagissent positivement, comme le montrent les graphiques qui affichent des lignes (prudemment) ascendantes.

Pouvez-vous être rassuré(e) en tant qu’investisseur ?

Malheureusement, c’est rarement aussi simple que cela. Même si la pandémie du coronavirus continue à évoluer favorablement, il est fort probable que les marchés financiers ne se remettent pas complètement de ce choc avant 2021.

En outre, les attentes ne sont pas aussi positives pour toutes les classes d’actifs. Il semble exister peu de possibilités de hausse des taux d’intérêt. Les classes à risque, en particulier les actions et les obligations d’entreprises (de haute qualité), devraient profiter le plus d’une telle reprise progressive. Mais même dans ce cas, à court terme, de nouveaux mouvements à la baisse ne sont pas exclus !

Je voudrais ici souligner le pièce principal actuel pour les investisseurs : ne vous laissez pas trop influencer par la situation d’aujourd’hui, les messages qui changent chaque jour et les opportunités (prétendues), mais…

Il y a du potentiel, mais il ne faut pas perdre de vue les risques !

Que nous ayons déjà lancé un plan d’investissement pour vous ou que vous deviez encore faire vos premiers pas en tant qu’investisseur, le coronavirus ne signifie pas nécessairement que vous devez renoncer à vos projets pendant un certain temps.
Comme toujours, il faut accepter le fait que vous courez un risque au niveau du capital lorsque vous investissez et que le rendement n’est pas garanti. Dans ce cas, il peut aussi y avoir des opportunités en cette période de crise.

Je vous conseille de suivre ces 3 étapes :

  1. Respectez votre profil d’investisseur !
    Sur le long terme, l’investissement à risque est souvent un bon choix en termes de rendement, mais il ne convient pas à tout le monde. Si vous êtes un investisseur plutôt prudent, mieux vaut – malgré le potentiel de rendement éventuellement meilleur- ne pas trop investir dans les classes d’actifs les plus risquées, qui présentent également un risque de perte plus élevé. Opter pour davantage de stabilité est parfois une meilleure option.

    Vous ne connaissez pas encore votre profil d’investisseur ? Contactez-moi et je serai heureux de vous aider à le déterminer. Je vous expliquerai immédiatement ce qu’il signifie.
  2. Choisissez une stratégie d’investissement adaptée
    Il est important d’adopter une stratégie d’investissement qui corresponde à vos attentes. Tant en termes de potentiel de rendement que sur le plan de l’acceptation d’éventuelles fluctuations de valeur.

    Une fois qu’une stratégie appropriée a été choisie, elle peut être complétée par des thèmes présentant un potentiel de rendement plus élevé, mais qui (en raison d’une plus grande volatilité) nécessitent un horizon de placement plus long et comportent également un risque de perte. Les thèmes comme « Water » et « l’avenir de l’Homme » en sont des exemples. Le thème « Water » privilégie les investissements qui visent à trouver des solutions contre la pénurie mondiale d’eau potable. Le thème « l’avenir de l’homme » est axé sur l’Homme, avec une politique d’investissement qui se concentre sur la technologie, la santé, le climat et les mégatendances.
  3. N’essayez pas de choisir le moment d’entrée idéal, mais optez pour une entrée échelonnée 
    Il est très difficile, même pour les spécialistes en investissement les plus respectés, de déterminer le creux de la vague des marchés financiers. Il est alors souvent préférable de répartir le risque d’un mauvais moment d’entrée.

    Avec l’investissement échelonné, sur un marché en baisse, vous achetez toujours plus d’unités d’un placement pour un même montant. De cette manière, votre prix d’achat moyen diminue et vous créez un potentiel supplémentaire pour l’avenir, lorsque les cours d’achat remonteraient. Quand vous entrez sur un marché en hausse de manière échelonnée, vous abandonnez une part de rendement par rapport à une entrée non échelonnée. Il y a toujours un risque de perte, mais le potentiel est toujours plus élevé que lorsque vous n’investissez pas.

Si, à la lecture de cet article, vous avez des questions concernant votre plan de placement ou, si en tant qu’investisseur débutant, vous croyez aux opportunités potentielles de cette crise, n’hésitez pas à contacter notre bureau pour une analyse de votre situation spécifique et de vos possibilités. Ensemble, nous chercherons une solution qui vous conviendra !

logo webforce