Entreprises

Engagement Individuel de pension pour salariés

La souscription d’un engagement individuel de pension au profit d’un salarié est possible. Cela vous  permet en tant qu’employeur de récompenser individuellement un travailleur pour son implication dans l’entreprise indépendamment de toute catégorie
Cependant, notez que vous ne pouvez proposer un engagement individuel de pension à l’un de vos salariés que si un engagement de pension collectif est d’application pour tous les travailleurs de votre entreprise.
 

Quels sont les avantages pour le travailleur ?
 

Il bénéficie d’une pension complémentaire, avec une taxation finale plus avantageuse que la taxation due sur une rémunération ordinaire, et il peut choisir entre le versement d’un capital ou d’une rente.
La conclusion d’un engagement individuel de pension pour un salarié est fiscalement plus avantageuse qu’une augmentation de salaire.
Par rapport à l’Engagement Individuel de Pension pour indépendants, il y a toutefois quelques limitations. Ainsi, un employeur ne peut conclure des Engagements Individuels de Pension que de façon non systématique, et il ne peut pas le faire dans les trois ans qui précèdent la (pré) pension du travailleur. Un inconvénient pour le travailleur, c’est à nouveau que le capital-décès n’est pas exonéré de droits de succession.
 

Et quels sont les atouts majeurs pour l’entreprise ?
 

Tout d’abord, l’entreprise peut choisir elle-même qui bénéficie d’un Engagement Individuel de Pension. Il ne doit pas s’agir d’une catégorie complète de travailleurs, mais bien de membres du personnel définis. Cela permet à l’entreprise de motiver certains travailleurs importants, mais aussi de les “fidéliser” à l’entreprise.
En outre, l’entreprise peut déduire les primes comme frais professionnels, mais en tenant compte de quelques limitations. L’entreprise doit non seulement respecter la règle des 80%, mais tenir également compte d’un plafond de 2.300 € (année 2013) par an par travailleur.
Si une entreprise paie des primes plus élevée, le surplus est considéré comme dépense rejetée. L’allocation finale de pension pour le travailleur est toujours entièrement imposable.